Hempotéka - 10.09.22

Bore-out : vous vous ennuyez au travail ?
Votre cerveau essaie de vous dire quelque chose…

À distinguer du burn-out, l’ennui au travail ou bore-out est souvent lié à une sous-exploitation des compétences d’un individu salarié. Dans les deux cas, les professionnels s’accordent à dire qu’il s’agit d’un épuisement professionnel, mais c’est la raison qui diffère, le burn-out étant souvent caractérisé par une surcharge de travail. 

Sommaire :
1. L’ennui au travail, raisons et symptômes. 
2. La faute au manque de stimulation intellectuelle ?

L’ennui au travail touche 9 Français sur 10 !

Sondage Opinion Way, 2019

Chez Hempotéka on a voulu s’intéresser au phénomène du burn-out justement parce que c’est un peu aussi l’histoire de notre fondatrice. Celle d’une jeune femme pleine d’ambition, désespérée du monde du travail moderne, en quête d’accomplissement et de sens qui s’est lancée dans une aventure entrepreneuriale qui a entre autres donné vie à l’article que vous lisez aujourd’hui 😊 !

1. L’ennui au travail, raisons et symptômes. 

Désintéressement, perte de motivation, collègues lassants, sentiment d’inutilité, perte de confiance en soi, le bore-out est un réel mal de notre siècle ! Et non, on n’est pas dans l’exagération, en plus de passer plus de temps au travail qu’avec notre famille et nos amis, nous passons en moyenne au cours d’une vie 99.117 heures au travail, soit un total de 11,5 années. On ne sait pas pour vous, mais nous on préfère les passés à faire quelque chose qui nous fait grandir et qui nous rend heureux… !

Écartons tout de suite les clichés de pensées qui font rimer l’ennui à un manque de défis ou à une sous-activité salariale volontaire. Pour 2 salariés sur 3, ce manque de motivation s’explique par un manque d’intérêt dans leur travail. Pour plus de 50% d’entre eux, la monotonie induit un lourd sentiment d’inutilité. Un sentiment accentué par la crise du Covid-19 qui a ravivé les discussions autour de la quête de sens au travail, on parle souvent d’ennui asémantique.

Nous passons en moyenne au cours d’une vie
99.117 heures au travail,
soit un total de 11,5 années...

L’ennui peut être source de troubles psychologiques allant de la démotivation, tristesse et anxiété, aux cas les plus extrêmes entrainant dépression, comportements addictifs sévères (nicotine, alcool, nourriture, drogues, etc.) et recherches de sensations fortes irréfléchies (délinquance, troubles du comportement, pratique de sports extrêmes dans le non-respect des règles d’usages, etc.).

Plusieurs causes peuvent expliquer l’ennui au travail :
     • La réalisation de tâches simple, monotone, répétitives
     • Un sentiment d’inutilité et un manque de contribution à une « plus grande cause »
     • Manque de stimulation intellectuelle
     • Une sensibilité et une prédisposition naturelles des personnes (retrouvée chez les personnes.            hyperactives ou considérées comme à haut potentiel intellectuel)

Pour 90% des employés, l’ennui au travail est insupportable, une source d’angoisse induisant un comportement de « survie » basé sur le principe de « tenir jusqu’au weekend ». Souvent, pour ces personnes, le travail est synonyme d’accomplissement de soi, une façon de se réaliser socialement qui porte en elle une forme d’idéalisme et qui induit souvent quelques frustrations. C’est quand ces frustrations se transforment en obsession induisant une perte de motivation que la sonnette d’alarme doit être enclenchée.

Pour les 10% restants, ce sont généralement des personnes pour qui le travail ne représente pas une source d’accomplissement personnel, il ne considère pas leur travail comme un élément indispensable à la vie ou à leur réussite sociale – un détachement des dictas de nos sociétés modernes qui reste très difficile à assumer pour la majorité d’entre nous au vu de l’ancrage profond que représente ces valeurs dans nos vies (et on vous rassure, on n’y déroge pas chez Hempotéka). 

L’ennui au travail peut aller jusqu’à la perte de l’estime de soi, la remise en question et la déstructuration de la personnalité. C’est un sujet encore largement tabou, pour ne pas perdre la face devant leurs collègues, leurs amis ou leur famille, ils sont même 62% à faire semblant d'avoir un job qui les enthousiasme. Oser dire que l’on s’ennuie au travail est très mal vu. Aujourd’hui avoir un job parait être une chance incroyable, qu’il est oh non de dieu impossible de critiquer ou remettre en cause – vous imaginez si vous commenciez alors à vous en plaindre en affirmant que l’on souffre de cette situation ? Presque inconcevable…

Mais pas de panique, des améliorations sont en marche et il faut savoir qu’en 2020 pour la première fois en France, une Cour d’Appel a reconnu le bore-out comme une forme d’harcèlement moral induisant perte de confiance en soi, isolement, désengagement, honte et dépression. Dans ces cas-là, l’ennui est également lié à un désintéressement du management envers le salarié qui est estimé comme occupant un poste à faible valeur ajoutée induisant un isolement et écartement presque volontaire du salarié par le manager ou la direction. Ce genre de comportements peut avoir de grave conséquence sur la vie et la santé d’une personne, si vous en êtes témoin, ou que vous le viviez, parlez-en au service RH, à votre entourage, une personne de confiance, mais ne restez pas dans le silence.

L’autre élément déclencheur et le plus répandu est le manque de stimulation intellectuelle et le manque de sens. C’est la principe raison qui pousse à l’entrepreneuriat ou aux reconversions professionnelles. Beaucoup d’entre nous sont capables de beaucoup plus que ce qu’ils sont actuellement autorisés à faire dans le cadre de leur travail, certaines personnes seraient même prêtes à accepter un salaire inférieur pour un travail où ils se sentent accomplis.

2. La faute au manque de stimulation intellectuelle ?

Dan Cable - professeur de comportement organisationnel à la London Business School, dont le dernier ouvrage est intitulé « Alive at Work : The Neuroscience of Helping Your People Love What They Do » - soutient que le manque de stimulation intellectuelle provient de la structure même du marché du travail qu’il lie notamment à l’apparition et le déploiement à l’échelle globale des principes du fordisme.

Pour la majorité des travailleurs, la répétition du travail induit une maitrise accrue des tâches dans le temps qui se traduit par une plus grande productivité et un gain de temps. Or souvent, les responsabilités et missions prennent du temps à évoluer, en tout cas beaucoup plus de temps qu’il ne faut à notre cerveau pour les maitriser parfaitement. C’est alors que s’installe une monotonie et une automatisation de la tâche par le cerveau qui se désintéresse totalement et exécute bêtement, par habitude. Nos cerveaux et notre instinct d’humain font de nous des êtres curieux par nature.

Notre cerveau est en constante soif de nouveautés !

Cet ennui c’est aussi un signal d’alarme de notre cerveau qui cherche à nous dire que c’est le moment de changer les choses. On ne vous dit pas qu’il faut tout de suite changer sa vie et sa carrière, non, on dit juste que c’est le moment de prendre du recul, de se poser les bonnes questions et d’essayer de se bousculer un petit peu pour sortir de cette monotonie. 

Mais comment faire ?
• Commencer par discuter avec vos supérieurs et managers pour expliquer la situation, montrer votre motivation à faire plus et on vous assure qu’à moins que ce soit de vrais débiles (et il en existe), ils sauront vous écouter !
• Ne craignez pas de dire que vous vous ennuyer. Faites-en une force, comme on vous l’a expliqué plus haut, l’ennui est généralement dû à une maitrise parfaite des tâches qui vous sont confiées. Faites-le savoir et demandez à exercer plus de responsabilités.
• Si après avoir essayé de discuter avec votre employeur, vous n’obtenez pas gain de cause, il faudra commencer à sérieusement envisager de changer de travail.

Les tips Hempotéka. 
1. Utilisez votre libre - ce « temps d’ennui » - à faire des recherches, à comprendre et identifier ce qui induit ce sentiment en vous. Prenez le temps de vous connaitre et de savoir ce qui vous fait vous sentir accompli !

2. Si vous décidez de changer de travail ou d’orientation professionnelle, pensez d’abord à la culture et l’environnement de travail idéal pour vous, plus qu’à l’industrie ou le poste de vos rêves. Cela vous permettra d’être encore une fois déçu des missions, parce que soyons honnête ce ne sont pas les plus beaux noms de postes qui renferme les plus belles missions.

3. Il s’agit d’un processus interne à toi, à tes envies et la manière dont tu veux mener ta vie. Une fois que tu l’auras compris, tu pourras mieux filtrer les entreprises pour trouver celle qui te permettra de te sentir accompli. N’oublie jamais que cette entreprise, si tu ne la trouves pas, tu peux toujours la créer.

4. Souvenez-vous, dans tous les jobs et même l’entrepreneuriat, il arrive d’en avoir marre et d’avoir envie de tout laisser tomber. Le but c’est de trouver le travail qui fera que cette envie en reste une !

Si la situation s'aggrave, n'hésitez pas à vous tourner vers votre médecin traitant pour un suivi professionnel. 

Hempotéka - 10.09.22

Bore-out : vous vous ennuyez au travail ?
Votre cerveau essaie de vous dire quelque chose…

À distinguer du burn-out, l’ennui au travail ou bore-out est souvent lié à une sous-exploitation des compétences d’un individu salarié. Dans les deux cas, les professionnels s’accordent à dire qu’il s’agit d’un épuisement professionnel, mais c’est la raison qui diffère, le burn-out étant souvent caractérisé par une surcharge de travail. 

Sommaire :
1. L’ennui au travail, raisons et symptômes. 
2. La faute au manque de stimulation intellectuelle ?

L’ennui au travail touche 9 Français sur 10 !

Sondage Opinion Way, 2019

Chez Hempotéka on a voulu s’intéresser au phénomène du burn-out justement parce que c’est un peu aussi l’histoire de notre fondatrice. Celle d’une jeune femme pleine d’ambition, désespérée du monde du travail moderne, en quête d’accomplissement et de sens qui s’est lancée dans une aventure entrepreneuriale qui a entre autres donné vie à l’article que vous lisez aujourd’hui 😊 !

1. L’ennui au travail, raisons et symptômes. 

Désintéressement, perte de motivation, collègues lassants, sentiment d’inutilité, perte de confiance en soi, le bore-out est un réel mal de notre siècle ! Et non, on n’est pas dans l’exagération, en plus de passer plus de temps au travail qu’avec notre famille et nos amis, nous passons en moyenne au cours d’une vie 99.117 heures au travail, soit un total de 11,5 années. On ne sait pas pour vous, mais nous on préfère les passés à faire quelque chose qui nous fait grandir et qui nous rend heureux… !

Écartons tout de suite les clichés de pensées qui font rimer l’ennui à un manque de défis ou à une sous-activité salariale volontaire. Pour 2 salariés sur 3, ce manque de motivation s’explique par un manque d’intérêt dans leur travail. Pour plus de 50% d’entre eux, la monotonie induit un lourd sentiment d’inutilité. Un sentiment accentué par la crise du Covid-19 qui a ravivé les discussions autour de la quête de sens au travail, on parle souvent d’ennui asémantique.

Nous passons en moyenne au cours d’une vie
99.117 heures au travail, soit un total de 11,5 années...

L’ennui peut être source de troubles psychologiques allant de la démotivation, tristesse et anxiété, aux cas les plus extrêmes entrainant dépression, comportements addictifs sévères (nicotine, alcool, nourriture, drogues, etc.) et recherches de sensations fortes irréfléchies (délinquance, troubles du comportement, pratique de sports extrêmes dans le non-respect des règles d’usages, etc.).

Plusieurs causes peuvent expliquer l’ennui au travail :
     • La réalisation de tâches simple, monotone, répétitives
     • Un sentiment d’inutilité et un manque de contribution à une « plus grande cause »
     • Manque de stimulation intellectuelle
     • Une sensibilité et une prédisposition naturelles des personnes (retrouvée chez les personnes.            hyperactives ou considérées comme à haut potentiel intellectuel)

Pour 90% des employés, l’ennui au travail est insupportable, une source d’angoisse induisant un comportement de « survie » basé sur le principe de « tenir jusqu’au weekend ». Souvent, pour ces personnes, le travail est synonyme d’accomplissement de soi, une façon de se réaliser socialement qui porte en elle une forme d’idéalisme et qui induit souvent quelques frustrations. C’est quand ces frustrations se transforment en obsession induisant une perte de motivation que la sonnette d’alarme doit être enclenchée.

Pour les 10% restants, ce sont généralement des personnes pour qui le travail ne représente pas une source d’accomplissement personnel, il ne considère pas leur travail comme un élément indispensable à la vie ou à leur réussite sociale – un détachement des dictas de nos sociétés modernes qui reste très difficile à assumer pour la majorité d’entre nous au vu de l’ancrage profond que représente ces valeurs dans nos vies (et on vous rassure, on n’y déroge pas chez Hempotéka). 

L’ennui au travail peut aller jusqu’à la perte de l’estime de soi, la remise en question et la déstructuration de la personnalité. C’est un sujet encore largement tabou, pour ne pas perdre la face devant leurs collègues, leurs amis ou leur famille, ils sont même 62% à faire semblant d'avoir un job qui les enthousiasme. Oser dire que l’on s’ennuie au travail est très mal vu. Aujourd’hui avoir un job parait être une chance incroyable, qu’il est oh non de dieu impossible de critiquer ou remettre en cause – vous imaginez si vous commenciez alors à vous en plaindre en affirmant que l’on souffre de cette situation ? Presque inconcevable…

Mais pas de panique, des améliorations sont en marche et il faut savoir qu’en 2020 pour la première fois en France, une Cour d’Appel a reconnu le bore-out comme une forme d’harcèlement moral induisant perte de confiance en soi, isolement, désengagement, honte et dépression. Dans ces cas-là, l’ennui est également lié à un désintéressement du management envers le salarié qui est estimé comme occupant un poste à faible valeur ajoutée induisant un isolement et écartement presque volontaire du salarié par le manager ou la direction. Ce genre de comportements peut avoir de grave conséquence sur la vie et la santé d’une personne, si vous en êtes témoin, ou que vous le viviez, parlez-en au service RH, à votre entourage, une personne de confiance, mais ne restez pas dans le silence.

L’autre élément déclencheur et le plus répandu est le manque de stimulation intellectuelle et le manque de sens. C’est la principe raison qui pousse à l’entrepreneuriat ou aux reconversions professionnelles. Beaucoup d’entre nous sont capables de beaucoup plus que ce qu’ils sont actuellement autorisés à faire dans le cadre de leur travail, certaines personnes seraient même prêtes à accepter un salaire inférieur pour un travail où ils se sentent accomplis.

2. La faute au manque de stimulation intellectuelle ?

Dan Cable - professeur de comportement organisationnel à la London Business School, dont le dernier ouvrage est intitulé « Alive at Work : The Neuroscience of Helping Your People Love What They Do » - soutient que le manque de stimulation intellectuelle provient de la structure même du marché du travail qu’il lie notamment à l’apparition et le déploiement à l’échelle globale des principes du fordisme.

Pour la majorité des travailleurs, la répétition du travail induit une maitrise accrue des tâches dans le temps qui se traduit par une plus grande productivité et un gain de temps. Or souvent, les responsabilités et missions prennent du temps à évoluer, en tout cas beaucoup plus de temps qu’il ne faut à notre cerveau pour les maitriser parfaitement. C’est alors que s’installe une monotonie et une automatisation de la tâche par le cerveau qui se désintéresse totalement et exécute bêtement, par habitude. Nos cerveaux et notre instinct d’humain font de nous des êtres curieux par nature.

Notre cerveau est en constante soif de nouveautés !

Cet ennui c’est aussi un signal d’alarme de notre cerveau qui cherche à nous dire que c’est le moment de changer les choses. On ne vous dit pas qu’il faut tout de suite changer sa vie et sa carrière, non, on dit juste que c’est le moment de prendre du recul, de se poser les bonnes questions et d’essayer de se bousculer un petit peu pour sortir de cette monotonie. 

Mais comment faire ?
• Commencer par discuter avec vos supérieurs et managers pour expliquer la situation, montrer votre motivation à faire plus et on vous assure qu’à moins que ce soit de vrais débiles (et il en existe), ils sauront vous écouter !
• Ne craignez pas de dire que vous vous ennuyer. Faites-en une force, comme on vous l’a expliqué plus haut, l’ennui est généralement dû à une maitrise parfaite des tâches qui vous sont confiées. Faites-le savoir et demandez à exercer plus de responsabilités.
• Si après avoir essayé de discuter avec votre employeur, vous n’obtenez pas gain de cause, il faudra commencer à sérieusement envisager de changer de travail.

Les tips Hempotéka. 
1. Utilisez votre libre - ce « temps d’ennui » - à faire des recherches, à comprendre et identifier ce qui induit ce sentiment en vous. Prenez le temps de vous connaitre et de savoir ce qui vous fait vous sentir accompli !

2. Si vous décidez de changer de travail ou d’orientation professionnelle, pensez d’abord à la culture et l’environnement de travail idéal pour vous, plus qu’à l’industrie ou le poste de vos rêves. Cela vous permettra d’être encore une fois déçu des missions, parce que soyons honnête ce ne sont pas les plus beaux noms de postes qui renferme les plus belles missions.

3. Il s’agit d’un processus interne à toi, à tes envies et la manière dont tu veux mener ta vie. Une fois que tu l’auras compris, tu pourras mieux filtrer les entreprises pour trouver celle qui te permettra de te sentir accompli. N’oublie jamais que cette entreprise, si tu ne la trouves pas, tu peux toujours la créer.

4. Souvenez-vous, dans tous les jobs et même l’entrepreneuriat, il arrive d’en avoir marre et d’avoir envie de tout laisser tomber. Le but c’est de trouver le travail qui fera que cette envie en reste une !

Si la situation s'aggrave, n'hésitez pas à vous tourner vers votre médecin traitant pour un suivi professionnel. 

Produits associés

AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA

AMBRE D'EGYPTE

€47,00
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA

BOIS DE SANTAL & VANILLE

€47,00
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA

CBD 20mg + VITAMINE B12

€62,60
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA

LAVANDE & CAMOMILLE

€47,00

Produits associés

AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA

AMBRE D'EGYPTE

47€

BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA

BOIS DE SANTAL & VANILLE

47€

Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA

CBD 20mg + VITAMINE B12

47€

LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA

LAVANDE & CAMOMILLE

47€

NEWSLETTER

Profitez de -15% sur tous nos produits

NEWSLETTER

Profitez de -15% sur tous nos produits