Hempotéka - 29.12.22

8 conseils pour mieux gérer le stress des fêtes :
avant, pendant et après ! 

Le repas, les cadeaux, la table, la déco, le sapin. Beaucoup de choses à penser, organiser et ne pas oublier. À l’approche des fêtes de Noël, vos pensées s’accélèrent et se chamboulent, le souci du détail et l’envie de faire plaisir, de bien faire, prennent le dessus parfois jusqu’au surmenage. 

Dans un précédent article, on vous expliquait pourquoi les fêtes de fin d’année apportent leur lot de stress et d’anxiété. Aujourd’hui, on vous livre nos 8 conseils pour mieux gérer ce fameux stress des fêtes et vous permettre d’appréhender cette période en toute décontraction. Le but reste tout de même de pouvoir en profiter.

Nos 8 conseils pour gérer le stress des fêtes– En un clin d’œil. 

1. Choisissez ce que vous avez envie de célébrer.
2. Profiter des fêtes sans vous laisser-aller aux excès.
3. Évitez de trop vous projeter et de vous fixer des objectifs intenables.
4. Ne pas se conformer à un idéal qui n’existe pas.
5. Appréhender les difficultés financières.
6. Gérer les tensions familiales ou la solitude.
7. Une routine saine pour finir et commencer l’année dans les meilleures conditions.
8. Déculpabiliser et dédramatiser les fêtes de fin d’année.

1. Choisissez ce que vous avez envie de célébrer. 

Ne cherchez plus la perfection. Comme dans la vie, rien n’est jamais parfait et les fêtes de fin d’année ne font pas exception. Ne vous attachez pas trop aux stéréotypes et posez-vous les questions qui vont vous permettre de comprendre ce qui est important pour vous – pas ce que la société vous impose. Comprendre vos priorités vous permettra de célébrer sans stress ni attachement à des dictas qui ne vous ressemble pas ! 

Voici quelques exemples de questions pour mieux comprendre votre relation aux fêtes de fin d‘année :
 - Qu’est-ce que les fêtes représentent pour moi ?
 - Qu’est-ce qui est réellement important pour moi durant cette période ?
 - Quelles traditions je souhaite perpétuer ?
 - Quelles intentions et qu’est-ce que je souhaite en ressortir ?
 - Qu’est-ce qui m’a plu les années précédentes et que j’ai envie de garder ?
 - Qu’est-ce qui m’a déplu les années précédentes et que je préférerais éviter cette année ?

Une fois que vous aurez une vision plus claire de ce qui vous importe, des valeurs et de la tournure que vous souhaitez donner à cette période, il vous sera plus simple de dresser une liste des taches nécessaires à vos préparations. Osez demander de l’aide à vos proches et dire non aux choses qui risqueraient de vous apporter du stress supplémentaire. Les fêtes sont faites pour profiter, passer du temps en famille, pour créer ou approfondir nos liens et se faire de nouveaux souvenirs. Ces moments sont essentiels à notre bien-être physique et mental.

2. Profiter des fêtes sans vous laisser-aller aux excès. 

La période des fêtes demande beaucoup d’énergie, physiquement pour tenir les repas copieux et bien arrosés. Psychologiquement, car les fêtes de fin d’année sont souvent remplies d’obligations sociales et familiales.

Quand il est question des fêtes de fin d’année, il existe une sorte de subtile pression sociale qui nous oblige à faire plus que d’habitude et à donner le meilleur de nous-même. Sortir plus souvent, retarder l’heure du coucher, la multiplication des activités sociales peut facilement pousser à saturation et fatiguer. Il est important de se laisser aller et profiter de cette ambiance de joie et de célébration si spéciale, néanmoins un minimum d’hygiène de vie est à maintenir. Un minimum d’exercice et de temps de repos devront être accordés à votre organisme.

3. Évitez de trop vous projeter et de vous fixer des objectifs intenables. 

On veut tellement bien faire, faire plaisir à nos proches, qu’on a tendance à trop imaginer, projeter, planifier, préparer. Tout cela a un direct impact sur vos attentes et espérances qui deviennent de moins en moins réalistes et prêtent de plus en plus de place pour la frustration et l’amplification du sentiment d’angoisse, de ne pas assez en faire ou ne pas assez bien faire.

Préparez ce qui fait sens d’être préparer en avance, mais ne tentez pas de millimètrer votre soirée, orchestrer l’arrivée des repas ou l’ouverture des cadeaux. Vouloir tout contrôler et courir après la perfection risquent d’apporter trop de rigidité à vos diners et réunions de familles, imposant une ambiance et une énergie pesante sur l’ensemble des convives. Laissez place à un peu d’improvisation, de moments de rires et de partage.

4. Ne pas se conformer à un idéal qui n’existe pas. 

La période de Noël et du réveillon de fin d’année apporte son lot de campagnes publicitaires et de marketing. Féerique et magique, parfait et idéal, le monde des fêtes de fin d’année marketé peut en faire déprimer plus d’un !
Ne vous laisser pas abattre pas les stéréotypes et l’image du Noël parfait. Il existe dans le monde autant de cultures que de manière de célébrer ce moment. Osez le voyage lointain, pourquoi pas au soleil ? Et pourquoi ne pas même osez se créer sa propre célébration ? Une « girls night soirée pyjama », par exemple.

Du vécu concret, notre fondatrice vous raconte : 
Franco-marocaine, ayant grandi au Maroc, Noël n’a jamais été « a big deal » dans ma famille – un diner, et puis voilà. Après le bac, je me suis installé à Paris et je me suis retrouvé à vivre ces moments-là seule. Avec mes amis d’enfance qui avaient également quittés le Maroc et leurs familles pour poursuivre leurs études supérieures à Paris.

Depuis, on a créé ce rituel où on se retrouve chaque année aux réveillons de Noël chez l’un d’entre nous pour un diner festif. Tous nos amis qui n’ont pas la chance d’être auprès de leurs proches sont invités. Parfois il y a un sapin, parfois pas. Certaines années c’est secret santa, caviar et fois gras, et puis d’autres années c’est « donnez-moi à boire, j’ai des majeurs à cuver ». Mais chaque année, l’amour, le partage et la petite beuverie n’y manque pas. Et vous savez quoi, c’est les meilleurs Noël que je n’ai jamais passé de ma vie.
Peu conventionnels et pas très organisés, mais à jamais mémorisés.

Osez faire ce qui vous fait du bien. Soyez le meilleur de vous pour vous.

5. Appréhender les difficultés financières. 

Définir un budget en avance et s’y tenir ! Chaque année, à la même période, on est tous au courant et les dates ne vont pas changer de ci-tôt.

Afin d’éviter les trous financiers, les dépenses imprévues, les inquiétudes et les restrictions, prévoyez un petit budget mensuel que vous épargnez tout au long de l’année et qui servira à offrir à votre famille le Noël qu’ils méritent. Pensez également à garder une partie de ce budget pour vous faire plaisir. Il est extrêmement important de ne pas vous oublier lors de ces périodes qui se prêtent au don de soi et à la dévotion à l’autre.

Osez faire ce qui vous fait
du bien. Soyez le meilleur
de vous pour vous.

6. Gérer les tensions familiales ou la solitude. 

On le sait, pour beaucoup, fêtes de fin d’année riment avec tensions familiales, disputes et fins de diners dramatiques. Quand on y pense, année après année les mêmes raisons et déclencheurs de disputes se répètent. Une fois identifiés, on aurait tendance à penser qu’on serait capable de les régler. Le souci c’est qu’au fond, chaque année, toute la famille espère bien se tenir et se met une pression si forte que cela finit forcément par exploser. Peut-être qu’il est temps pour une discussion à cœurs ouverts, difficile mais inévitable. Peut-être que cette fin d’année peut servir à changer les choses, cassé un cycle au travers d’une discussion familiale ouverte et honnête si la situation le permet. Sinon, parce des sinon il y’en a et on le sait… il est souvent conseillé par les psychologues d’écourter le séjour familial. Réduisez vos visites à 2 ou 3 jours, afin d’éviter de vous pousser à bout et de craquer.

La solitude ou l’éloignement peuvent également être une source d’angoisse à l’approche des fêtes. Heureusement, il existe de nombreux moyens de garder contact avec vos proches au travers des appels vidéo par exemple. Si vous vivez loin de votre famille, proposez leur d’organiser un diner virtuel. Si le décalage horaire est trop important : vous pouvez être en train de diner et eux de petit-déjeuner ☺️ ! L’essentiel est de ressentir du lien et de partager un moment même virtuel avec ceux que vous aimez.

7. Une routine saine pour finir et commencer l’année dans les meilleures conditions. 

Même si on vous conseillera toujours de ne pas devenir obsessionnel avec les routines malgré le rôle important qu’elles jouent dans la construction d’un équilibre et un bien-être général. Se laisser aller à quelques écarts pendant les périodes de fêtes n’a rien de mauvais, c’est recommandé et peut même se révéler bénéfique et libérateur.

Néanmoins, il convient de garder un minimum de pratique d’une « healthy routine » adaptée. Une fois les réjouissances passées, si les excès ont été nombreux une légère déprime post-fêtes peut s’installer. Il est important de rapidement reprendre une routine saine au 1er janvier. Reprendre le sport et un régime alimentaire plus saint. Pourquoi ne pas opter pour une détox un jeûne régénérant ou un dry january (un mois sans alcool).

8. Déculpabiliser et dédramatiser les fêtes de fin d’année. 

Il est essentiel de déculpabiliser vos pensées et sentiments négatifs envers cette période, si toutefois vous en avez. Il parait inéluctable qu’à un moment ou un autre, on n’est pas envie de fêter ou célébrer Noël, la fin d’année ou notre anniversaire ! Cela arrive, peut arriver et continuera d’arriver.

Beaucoup plus de personnes qu’on ne le croit appréhendent les périodes des fêtes, certaines en souffrent même. Il faudrait libérer la parole et que le sentiment de négativité envers cette période ne soit plus un fardeau à porter seul face à la joie des autres.

Hempotéka - 29.12.22

8 conseils pour mieux gérer le stress des fêtes :
avant, pendant et après ! 

Le repas, les cadeaux, la table, la déco, le sapin. Beaucoup de choses à penser, organiser et ne pas oublier. À l’approche des fêtes de Noël, vos pensées s’accélèrent et se chamboulent, le souci du détail et l’envie de faire plaisir, de bien faire, prennent le dessus parfois jusqu’au surmenage. 

Dans un précédent article, on vous expliquait pourquoi les fêtes de fin d’année apportent leur lot de stress et d’anxiété. Aujourd’hui, on vous livre nos 8 conseils pour mieux gérer ce fameux stress des fêtes et vous permettre d’appréhender cette période en toute décontraction. Le but reste tout de même de pouvoir en profiter.

Nos 8 conseils pour gérer le stress des fêtes– En un clin d’œil. 

1. Choisissez ce que vous avez envie de célébrer.
2. Profiter des fêtes sans vous laisser-aller aux excès.
3. Évitez de trop vous projeter et de vous fixer des objectifs intenables.
4. Ne pas se conformer à un idéal qui n’existe pas.
5. Appréhender les difficultés financières.
6. Gérer les tensions familiales ou la solitude.
7. Une routine saine pour finir et commencer l’année dans les meilleures conditions.
8. Déculpabiliser et dédramatiser les fêtes de fin d’année.

1. Choisissez ce que vous avez envie de célébrer. 

Ne cherchez plus la perfection. Comme dans la vie, rien n’est jamais parfait et les fêtes de fin d’année ne font pas exception. Ne vous attachez pas trop aux stéréotypes et posez-vous les questions qui vont vous permettre de comprendre ce qui est important pour vous – pas ce que la société vous impose. Comprendre vos priorités vous permettra de célébrer sans stress ni attachement à des dictas qui ne vous ressemble pas ! 

Voici quelques exemples de questions pour mieux comprendre votre relation aux fêtes de fin d‘année :
 - Qu’est-ce que les fêtes représentent pour moi ?
 - Qu’est-ce qui est réellement important pour moi durant cette période ?
 - Quelles traditions je souhaite perpétuer ?
 - Quelles intentions et qu’est-ce que je souhaite en ressortir ?
 - Qu’est-ce qui m’a plu les années précédentes et que j’ai envie de garder ?
 - Qu’est-ce qui m’a déplu les années précédentes et que je préférerais éviter cette année ?

Une fois que vous aurez une vision plus claire de ce qui vous importe, des valeurs et de la tournure que vous souhaitez donner à cette période, il vous sera plus simple de dresser une liste des taches nécessaires à vos préparations. Osez demander de l’aide à vos proches et dire non aux choses qui risqueraient de vous apporter du stress supplémentaire. Les fêtes sont faites pour profiter, passer du temps en famille, pour créer ou approfondir nos liens et se faire de nouveaux souvenirs. Ces moments sont essentiels à notre bien-être physique et mental.

2. Profiter des fêtes sans vous laisser-aller aux excès. 

La période des fêtes demande beaucoup d’énergie, physiquement pour tenir les repas copieux et bien arrosés. Psychologiquement, car les fêtes de fin d’année sont souvent remplies d’obligations sociales et familiales.

Quand il est question des fêtes de fin d’année, il existe une sorte de subtile pression sociale qui nous oblige à faire plus que d’habitude et à donner le meilleur de nous-même. Sortir plus souvent, retarder l’heure du coucher, la multiplication des activités sociales peut facilement pousser à saturation et fatiguer. Il est important de se laisser aller et profiter de cette ambiance de joie et de célébration si spéciale, néanmoins un minimum d’hygiène de vie est à maintenir. Un minimum d’exercice et de temps de repos devront être accordés à votre organisme.

3. Évitez de trop vous projeter et de vous fixer des objectifs intenables. 

On veut tellement bien faire, faire plaisir à nos proches, qu’on a tendance à trop imaginer, projeter, planifier, préparer. Tout cela a un direct impact sur vos attentes et espérances qui deviennent de moins en moins réalistes et prêtent de plus en plus de place pour la frustration et l’amplification du sentiment d’angoisse, de ne pas assez en faire ou ne pas assez bien faire.

Préparez ce qui fait sens d’être préparer en avance, mais ne tentez pas de millimètrer votre soirée, orchestrer l’arrivée des repas ou l’ouverture des cadeaux. Vouloir tout contrôler et courir après la perfection risquent d’apporter trop de rigidité à vos diners et réunions de familles, imposant une ambiance et une énergie pesante sur l’ensemble des convives. Laissez place à un peu d’improvisation, de moments de rires et de partage.

4. Ne pas se conformer à un idéal qui n’existe pas. 

La période de Noël et du réveillon de fin d’année apporte son lot de campagnes publicitaires et de marketing. Féerique et magique, parfait et idéal, le monde des fêtes de fin d’année marketé peut en faire déprimer plus d’un !
Ne vous laisser pas abattre pas les stéréotypes et l’image du Noël parfait. Il existe dans le monde autant de cultures que de manière de célébrer ce moment. Osez le voyage lointain, pourquoi pas au soleil ? Et pourquoi ne pas même osez se créer sa propre célébration ? Une « girls night soirée pyjama », par exemple.

Du vécu concret, notre fondatrice vous raconte : 
Franco-marocaine, ayant grandi au Maroc, Noël n’a jamais été « a big deal » dans ma famille – un diner, et puis voilà. Après le bac, je me suis installé à Paris et je me suis retrouvé à vivre ces moments-là seule. Avec mes amis d’enfance qui avaient également quittés le Maroc et leurs familles pour poursuivre leurs études supérieures à Paris.

Depuis, on a créé ce rituel où on se retrouve chaque année aux réveillons de Noël chez l’un d’entre nous pour un diner festif. Tous nos amis qui n’ont pas la chance d’être auprès de leurs proches sont invités. Parfois il y a un sapin, parfois pas. Certaines années c’est secret santa, caviar et fois gras, et puis d’autres années c’est « donnez-moi à boire, j’ai des majeurs à cuver ». Mais chaque année, l’amour, le partage et la petite beuverie n’y manque pas. Et vous savez quoi, c’est les meilleurs Noël que je n’ai jamais passé de ma vie.
Peu conventionnels et pas très organisés, mais à jamais mémorisés.

Osez faire ce qui vous fait du bien. Soyez le meilleur de vous pour vous.

5. Appréhender les difficultés financières. 

Définir un budget en avance et s’y tenir ! Chaque année, à la même période, on est tous au courant et les dates ne vont pas changer de ci-tôt.

Afin d’éviter les trous financiers, les dépenses imprévues, les inquiétudes et les restrictions, prévoyez un petit budget mensuel que vous épargnez tout au long de l’année et qui servira à offrir à votre famille le Noël qu’ils méritent. Pensez également à garder une partie de ce budget pour vous faire plaisir. Il est extrêmement important de ne pas vous oublier lors de ces périodes qui se prêtent au don de soi et à la dévotion à l’autre.

Osez faire ce qui vous fait du bien.
Soyez le meilleur de vous pour vous.

6. Gérer les tensions familiales ou la solitude. 

On le sait, pour beaucoup, fêtes de fin d’année riment avec tensions familiales, disputes et fins de diners dramatiques. Quand on y pense, année après année les mêmes raisons et déclencheurs de disputes se répètent. Une fois identifiés, on aurait tendance à penser qu’on serait capable de les régler. Le souci c’est qu’au fond, chaque année, toute la famille espère bien se tenir et se met une pression si forte que cela finit forcément par exploser. Peut-être qu’il est temps pour une discussion à cœurs ouverts, difficile mais inévitable. Peut-être que cette fin d’année peut servir à changer les choses, cassé un cycle au travers d’une discussion familiale ouverte et honnête si la situation le permet. Sinon, parce des sinon il y’en a et on le sait… il est souvent conseillé par les psychologues d’écourter le séjour familial. Réduisez vos visites à 2 ou 3 jours, afin d’éviter de vous pousser à bout et de craquer.

La solitude ou l’éloignement peuvent également être une source d’angoisse à l’approche des fêtes. Heureusement, il existe de nombreux moyens de garder contact avec vos proches au travers des appels vidéo par exemple. Si vous vivez loin de votre famille, proposez leur d’organiser un diner virtuel. Si le décalage horaire est trop important : vous pouvez être en train de diner et eux de petit-déjeuner ☺️ ! L’essentiel est de ressentir du lien et de partager un moment même virtuel avec ceux que vous aimez.

7. Une routine saine pour finir et commencer l’année dans les meilleures conditions. 

Même si on vous conseillera toujours de ne pas devenir obsessionnel avec les routines malgré le rôle important qu’elles jouent dans la construction d’un équilibre et un bien-être général. Se laisser aller à quelques écarts pendant les périodes de fêtes n’a rien de mauvais, c’est recommandé et peut même se révéler bénéfique et libérateur.

Néanmoins, il convient de garder un minimum de pratique d’une « healthy routine » adaptée. Une fois les réjouissances passées, si les excès ont été nombreux une légère déprime post-fêtes peut s’installer. Il est important de rapidement reprendre une routine saine au 1er janvier. Reprendre le sport et un régime alimentaire plus saint. Pourquoi ne pas opter pour une détox un jeûne régénérant ou un dry january (un mois sans alcool).

8. Déculpabiliser et dédramatiser les fêtes de fin d’année. 

Il est essentiel de déculpabiliser vos pensées et sentiments négatifs envers cette période, si toutefois vous en avez. Il parait inéluctable qu’à un moment ou un autre, on n’est pas envie de fêter ou célébrer Noël, la fin d’année ou notre anniversaire ! Cela arrive, peut arriver et continuera d’arriver.

Beaucoup plus de personnes qu’on ne le croit appréhendent les périodes des fêtes, certaines en souffrent même. Il faudrait libérer la parole et que le sentiment de négativité envers cette période ne soit plus un fardeau à porter seul face à la joie des autres.

Produits associés

AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA

AMBRE D'EGYPTE

€39,00
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA

BOIS DE SANTAL & VANILLE

€39,00
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA

CBD 20mg + VITAMINE B12

€32,60
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA

LAVANDE & CAMOMILLE

€39,00

Produits associés

AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA
AMBRE D'EGYPTE - HEMPOTÉKA

AMBRE D'EGYPTE

€39,00
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA
BOIS DE SANTAL & VANILLE - HEMPOTÉKA

BOIS DE SANTAL & VANILLE

€39,00
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA
Gélules CBD 20mg + VITAMINE B12 - HEMPOTÉKA

CBD 20mg + VITAMINE B12

€32,60
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA
LAVANDE & CAMOMILLE - HEMPOTÉKA

LAVANDE & CAMOMILLE

€39,00

NEWSLETTER

Profitez de -15% sur tous nos produits

NEWSLETTER

Profitez de -15% sur tous nos produits